Actualités

Fête de Saint Marcellin

Mardi 6, fête de Saint Marcellin

La communauté de l’Hermitage, comme d’habitude, a célébré la solennité de Saint Marcellin Champagnat avec les frères de la communauté de La Valla et les familles des bénévoles. Etaient présents à la fête aussi des représentant des autres branches de la Famille mariste : Pères, Sœurs, et sœurs missionnaire mariste.

Voilà l’homélie que le frère Jean Pierre a prononcé pendant l’Eucharistie

Bâtir la maison sur le roc, tel est le message de Jésus en ce jour de la fête de Marcellin, qui en cette année du bicentenaire prend une importance particulière. Il  nous appelle à nous mettre à l’œuvre nous aussi avec une urgence particulière .Bâtir la maison de lumière comme dans les débuts à La Valla, comme ici à l’ Hermitage pour les générations à venir.

Quand je fais visiter ces deux lieux je ne peux m’empêcher d’imaginer ce que furent ces débuts héroïques de l’aventure mariste des petits frères .Je revois alors Marcellin, les manches retroussées dans le chantier où les ouvriers s’activent .Je revois les petits frères devenus manœuvre pour l’occasion porter les pierres aux maçons, d’autres suant en tirant le sable, ou en gâchant le mortier. J’entends le bruit des pics, les appels les encouragements ‘ imagine l’enthousiasme de toute une équipe d’ouvriers et de frères œuvrant à la même tâche .Et pourtant c’était folie que pareille entreprise .Marcellin n’avait rien devant lui et même quelques soucis .Et il a entrepris la construction d’une maison assez vaste pour y loger 150 frères .Il n’avait pas d’argent et dut même emprunter.

Quand on a Dieu pour soi, quand on ne compte que sur lui, rien n’est impossible !

Marcellin était animé d’une confiance sans bornes, sûr qu’il faisait là l’œuvre du Seigneur .Bâtir une maison pour ses frères, bâtir une communauté de frères .Sa confiance en Dieu était solide comme un roc à l’image de celui sur lequel il voulait construire sa maison .il accomplissait  la parole d’Isaïe

Prenez appui sur le Seigneur à jamais, sur Lui, le Seigneur, le roc éternel

(Isaïe 26)

Sa confiance en Dieu n’était pas naïveté où aveuglément béat. Il remettait tout entre les mains du Père, de sa providence .Jamais il n’aurait entrepris quelque chose sans le recommander à Dieu dans la prière

Si le Seigneur ne bâtit la maison .En vain travaillent les maçons !

 Et pourtant il entendait résonner dans sa tête les critiques que les confrères lui faisaient : « Vous bâtissez en vain, vous ne réussirez pas et vous deviendrez la risée du public. » Les obstacles ne manquèrent pas, il eut même à affronter les soupçons de l’évêque.

Quand on a Dieu pour soi, quand on ne compte que sur Lui rien n’est impossible

Et d’affirmer encore : Cette communauté est l’œuvre de Dieu, c’est lui qui l’a fondée .Il n’a besoin de personne.

Sa confiance toute inébranlable qu’elle soit n’était pas attentisme ni passivité Mais c’  est une confiance où l’on paie de sa personne où l’on donne et se donne.

Aujourd’hui lorsque nous contemplons nos origines nous rendons  grâce à Dieu et en Marie sa Bonne mère et sa ressource ordinaire pour l’œuvre immense de Marcellin, pour son message de foi, d’audace à jamais inscrit sur ce rocher, pour ces premiers frères de Marcellin qui furent les pionniers de la vie mariste. Dans la foulée de cette année du bicentenaire et à quelques mois de notre chapitre général qui se déroulera en Colombie .Nous sommes invités à vivre un nouveau commencement, à bâtir un nouveau la Valla, une maison de lumière !

Pour que cela ne soit pas que de la belle littérature, nous sommes invités à nous revivifier ? nous renouveler  par le cœur .Retrouver ce qui fait le  cœur de notre vie mariste,  à descendre dans notre intériorité pour devenir comme Marcellin des passionnés de Dieu et des passionnés des hommes et des femmes de notre temps .Alors nous pourrons être ces lumières pour les personnes qui nous entourent. Il nous faut prendre le temps de la prière, de ce cœur à cœur avec Dieu. Etre de ceux qui  savent contempler l’action de Dieu, et qui savent aussi  retrousser les manches pour bâtir de nouvelles relations, un monde plus juste, plus fraternel. SOYONS DES CONTEMPL-ACTIFS.

Aujourd’hui en cette fête de Marcellin nous sommes au pied du mur ! Aujourd’hui sur quel roc je bâtis ma maison, ma famille, ma communauté, ma paroisse, ma mission ?

Quand on a Dieu pour soi, quand on ne compte que sur Lui, rien n’est impossible !   

Agenda

  • 17
    09/2018
    MARISTENKOLLEG MINDELHEIM (17-21)
  • 17
    09/2018
    AUMÔNERIE MILITARE (17-19)
  • 18
    09/2018
    FÉDÉRATION SPORTIVE et CULTURELLE DE FRANCE
  • 20
    09/2018
    Famille RAMIREZ LÓPEZ (Mexique) (20-22)
  • 20
    09/2018
    PÈLERINS du CHILI (20-26)
  • 21
    09/2018
    ÉCOLE STE-THÉRÈSE (ST-CHAMOND)
  • 22
    09/2018
    SCOUTS (22-23)
  • 22
    09/2018
    Chorale de BEL-AIR (22-23)